Le Général Salan a été honoré dans sa ville natale, Roquecourbe, située dans le Tarn : en effet, Michel Petit, le Maire courageux de cette commune, a souhaité faire poser sur la maison natale du Général, “Militaire le plus décoré de France”, une plaque rappelant qu’il y était né le 10 Juin 1899.

Une cérémonie était organisée le 13 Juillet 2021 dernier pour inaugurer et poser cette plaque : le Maire accueillait Hervé Pignel-Dupont, président de l’ARS et l’arrière-petit-fils du Général, Gautier Delort qui a également rappelé qui était son arrière-grand-père.

Vous trouverez, ci-dessous, le discours du Maire, Michel Petit, suivi de celui que notre Président a fait avant de passer la parole à Gautier Delort.

Nous joignons en plus des photos de cette belle initiative, deux articles sur cet évènement :

– l’un reprend les échanges avec la fille du Général Dominique Salan : “Le putsch, une année de sa vie”.

– le second : Raoul Salan, un héros effacé”.

Une boutique proposait des livres du Général et sur sa carrière, dont l’album de Max Schiavon, Salan, défenseur de l’empire” offert par l’ARS à Monsieur le Maire.

Fidélité et Vérité

Avec nos amitiés

Hervé PIGNEL-DUPONT Président ARS                                                                                       

Henri BACLET

Secrétaire général ARS

Discours de Michel PETIT, Maire de Roquecourbe

Mes chers concitoyens,

Nous sommes réunis aujourd’hui devant cette plaque commémorative pour RECONNAÎTRE sereinement et humblement.

         Reconnaître le courage d’un homme exceptionnel dont les actes de bravoure commencèrent dès 1917 par un engagement à l’âge de 18 ans dans la 1ère guerre mondiale. Il risqua sa vie ensuite en SYRIE où il fut gravement blessé en 1921, puis lors de la 2ème guerre mondiale et bien sûr enfin, en Indochine et en Algérie.

        Reconnaître un grand soldat qui servit la patrie durant 4 conflits. Son courage, sa détermination, sa valeur militaire firent de lui le soldat le plus décoré de France.

          Reconnaître un homme qui aima les peuples qu’il découvrit et qui s’appropria leurs cultures. 

          Reconnaître aussi un homme bafoué par des paroles reniées, des engagements piétinés, des faits falsifiés qui lui valurent d’échapper de peu à l’attentat au bazooka de 1957.

          Reconnaître un homme dont la parole donnée était inébranlable.

          Reconnaître un homme réhabilité mais qui n’usa pas de rétorsion et ne désigna personne à la vindicte populaire.

          Reconnaître un homme auquel il est juste que les honneurs militaires soient rendus.

          Reconnaître enfin un enfant de notre village.

                                  Musique finale « non je ne regrette rien »

                                  Musique du 1er REP dissout

Discours du Président de l’ARS, Hervé PIGNEL-DUPONT

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Elus,

Mesdames et Messieurs,

En ce jour d’hommage au Général Raoul Salan, enfant de votre commune, il faut remercier Monsieur le Maire, Mr Michel PETIT, de nous permettre de continuer à honorer la vie et la personnalité hors du commun du Général.

Afin de passer la parole à Gautier DELORT, arrière-petit-fils du Général, je tiens à souligner une constance de sa carrière :

– Une parfaite connaissance de l’Indochine

– Et ce fut son premier départ pour l‘ Indochine en 1924.

– Il n’en revint que 13 ans plus tard, en 1937.

– Cette connaissance, cette expertise lui furent reconnues par les Généraux les plus célèbres.

– La guerre finie en Europe, il fallait libérer l’Indochine occupée par les Japonais.

– de Gaulle désigna le Général Leclerc pour cette mission ; il ne l’accepta qu’à condition que Raoul Salan fut son adjoint.

– Après la capitulation des Japonais, Leclerc et Raoul Salan préconisent à de Gaulle une négociation politique avec Ho Chi Minh.

– de Gaulle s’y opposa totalement et ce fut une guerre de 8 ans et Dien Bien Phu…

– Quand de Lattre prit le commandement en Indochine fin 1950, il ne l’accepta qu’à condition que Raoul Salan parte avec lui comme adjoint.

– de Lattre enlevé par la maladie en 1952, Raoul Salan le remplaça et prit le Commandement en chef en Indochine.

– Ce fut la victoire de Nasan , un Dien Bien Phu réussi ! Une victoire du Général Raoul Salan.

– Quand après Dien Bien Phu, le Général Ely, Chef d’État Major des Armées, est nommé pour appliquer les accords de Genève, il demande à Raoul Salan de l’accompagner.

– Présence précieuse, car Raoul Salan va négocier directement avec Giap, en septembre 1954, la libération de plusieurs centaines de prisonniers retenus par le Viet Minh ; ils réchappèrent, ainsi, d’une mort certaine.

– Raoul Salan avait bien connu, dès 1946, Ho Chi Minh et Giap.

 Il eut, toujours, la confiance des plus grands.

 Nous devons continuer à honorer la mémoire du Général Raoul Salan, et de ses hauts faits.

Je vous remercie.

Et laisse la parole à Gautier Delort, membre du bureau de l’ARS, représentant la nouvelle génération 60 ans après.

Et arrière-petit-fils du Général Raoul Salan.

Ce 13 Juillet 2021

Hervé Pignel-Dupont

Président de l’ARS