Mémorial pour les Anciens Combattants du Rhône

Morts en Afrique du Nord

Quatre cent cinq soldats originaires du Rhône sont morts durant la guerre d’Algérie et les combats en Tunisie et au Maroc entre 1952 et 1964. Un mémorial, érigé dans le parc départemental de Parilly, rend désormais hommage à ceux qui appelés, engagés ou militaires de carrière ont combattu pour la France alors que certains n’avaient pas même vingt ans.

Exclusivement créée pour l’édification de ce monument, l’Association du mémorial pour les Combattants du Rhône morts en Afrique du Nord, en réunissant la presque totalité des Associations d’Anciens Combattants du département a rempli son objectif. Soutenue par l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, elle a pu compter sur l’implication sans faille du Conseil Général, 36 communes, de 35 donateurs, au nom du devoir de mémoire pour financer le monument.

Propriétaire du parc de Parilly, le département a proposé un emplacement dans une clairière en bordure du parc, au lieu dit ” Les Érables “, avenue Mendès-France, sur la commune de Bron. Cette proposition a été acceptée par les membres de l’Association. Le Président du Conseil Général l’avait également assurée de son aide financière qui a été déterminante. La consultation d’architectes organisée par l’Association du Mémorial s’est conclue sur le choix du projet présenté par les architectes Patrick Aliot et Pascal Roux de GEN STUDIO ARCHITECTE, associés à Bruno Romanet de l’atelier B+R Architecte.

Le Mémorial consiste en un monolithe de béton poli teinté noir, rappelant le granit noir d’Afrique qui s’intègre sobrement dans le paysage végétal du lieu. Haut de cinq mètres, il prend place sur une aire marquée naturellement par du gazon et desservie par un cheminement piéton en bois. A sa base au ras du sol, deux plaques où sont inscrits, par année de leur décès avec leur âge, les noms et prénoms des disparus. De part et d’autre de l’allée centrale et au-delà du gazon se trouvent deux aires en graviers colorés ou peuvent stationner les participants aux cérémonies. Une station de tramway ainsi qu’un arrêt de bus se trouvent à proximité pour accéder au monument et le parc procure une très grande zone de stationnement pour les véhicules.

Ce Mémorial permettra d’honorer tous les soldats morts, appelés ou de carrière, gradés ou simples soldats, en dehors de toute idée politique ou confessionnelle et de laisser ainsi aux jeunes générations la marque d’une page de notre histoire.

L’inauguration du monument s’est déroulée le lundi 18 septembre 2006 sous la présidence de M. Hamlaoui Mekachera, Ministre Délégué aux Anciens Combattants représenté par Dominique Perben, Ministre des Transports, de l’Équipement, du tourisme et de la Mer, de Michel Mercier, Sénateur Président du Conseil Général du Rhône, de Jean-Pierre Lacroix , Préfet de la Région Rhône-Alpes , Préfet du Rhône , du représentant du Gouverneur Militaire de Lyon , du Général (2S) Jean Brun Président de l’Association du Mémorial du Rhône AFN 1952 – 1964, d’Annie Guillemot, Vice Présidente du Conseil Général , Maire de Bron , de Maurice Pouilly , Vice Président du Conseil Général, délégué aux parcs, de Bernard Roger-Dalbert, Vice Président du Conseil Général délégué aux Anciens Combattants. Au moins 2500 personnes étaient présentes ce jour là et plus de 200 Drapeaux.

 

Situation du Mémorial