Mouton Claude : « Les oranges de l’exil 1965 » N°Inv.2250

De la première série « Le regret de la lumière », à la dernière « L’Amour essentiel », lisez,  relisez et faites lire cette merveilleuse poésie d’une Algérie perdue, empreinte de toute la tragédie et dans le même temps, de toute  la lumière de ce pays, déposée dans le cœur et dans la chair de chacun d’entre nous.

Ed. Les paragraphes littéraires de Paris.

Anne-Marie Gréminger.

Canin Claude : « Là-bas..L’Algérie.Un Limousin, appelé du contingent, fait revivre son passé d’une brûlante actualité… » N°Inv.2251

Agen, Langres puis Aumale, Alger-la-Blanche, Bou-Saada, la cité du bonheur puis retour en métropole ! Claude Canin, incorporé le 1er novembre 1959, libéré le 20 février 1962, partage toute la souffrance d’une génération mal préparée à la défense de la France et confrontée à des politiciens instables, ignorant les valeurs réelles de l’être humain, blessant ainsi toute cette génération !

Ed. de la Vetiziou.

Anne-Marie Gréminger.

Sirvente Edmond : « Les PIEDS-NOIRS. Un peuple, une Culture » N° Inv.2252

Édité en juin 1987 pour le premier rassemblement mondial des Pieds-Noirs à Nice, ce petit fascicule propose seize pages de photographies qui illustrent pleinement la joie des RETROUVAILLES ! C’est aussi, en quelques traits de plume, la plus accomplie des identités des français d’Algérie.

Ed. la France.

Anne-Marie Gréminger.

Clement Georges : « EXIL » N°Inv.2253

Tout est dit dans les mots de dédicace de Georges Clément à son ami Henri Aracil, ( généreux donateur de nombreux ouvrages à la Bibliothèque du Cercle de Lyon ). « De Gorges Clément à Henri Aracil, ces quelques poèmes d’exil, qui lui prouveront qu’on a transformé en or, notre drame ». Né à Oran, dans le quartier de la Marine, journaliste et écrivain, G.Clément, homme engagé dans le combat de la vérité historique, est aussi un poète de qualité. Sa ville natale est au cœur de son inspiration, sa poésie est un témoignage.

Ed.  de la Bouteille à la Mer.

Anne-Marie Gréminger.

Cazenave Élisabeth : « Maurice Bouviolle, peintre, écrivain du M’Zab ( 1893-1971 ) » N°Inv.2254

A travers les magnifiques tableaux de cet ouvrage, Élisabeth Cazenave nous fait découvrir toute la lumière du sud algérien en passant par Bône ! Maurice Bouviolle était appelé « le chantre du M’Zab ». En parcourant ce livre, vous ferez un merveilleux voyage du marché de Ghardaïa à l’Amirauté d’Alger, et vous découvrirez de nombreuses scènes de la vie quotidienne des Ouled-Nails, avec en prime, une analyse toujours passionnante de l’auteure sur la recherche « intérieure » de l’œuvre d’art, qui traduit une étonnante modernité du talent de Bouviolle.

Ed. Association Abd-el-Tif.

Anne-Marie Gréminger.

Célarié Henriette : « Nos sœurs musulmanes. Scènes de la vie du désert » N° Inv.2191

Grande voyageuse et journaliste, Henriette Célarié exprime sa solidarité avec les femmes musulmanes en racontant la vie quotidienne de plusieurs d’entre elles, rencontrées au Maroc ou le Sud-Algérien, dans les années 1920-1930. Ce livre, don de Monsieur Roland Daporta, est un carnet de voyage très documenté sur le rôle important des femmes dans le monde tribal et viril des territoires du  Sud saharien.

Ed.Hachette.

Anne-Marie Gréminger.

Naegelen Marcel-Edmond : « Une route plus large que longue » N°Inv.2167

Une cinquantaine d’années après la fin de la guerre d’Algérie, beaucoup se penchent sur leur passé ou celui de leurs parents, essaient de comprendre les circonstances de cette tragédie, d’appréhender ce qu’à été  le colonialisme français en Afrique du Nord, notamment en Algérie.

L’ouvrage de Marcel-Edmond Naegelen,  quoi qu’aient pu être les critiques de ses contemporains envers cet administrateur, apporte des réponses à certaines questions concernant la colonisation, l’enseignement, l’éducation, la révolte, la guerre. C’est donc un ouvrage à lire, à relire, à faire lire largement autour de soi.

Ed. Robert Laffont.

Denise Laurens-Berge.

Nouvelles Croisées :  « EL Djezaïr  Algérie » N°Inv.2152

Avec « El Djezaïr Algérie » parait un livre de nouvelles croisées signées par trente auteurs de sensibilité et d’horizon différents, qui grâce à la fiction, témoignent d’une Algérie contemporaine à la recherche d’une identité et d’une culture.

« Une lettre pour ne pas se taire » au « Figuier » en passant par « C’est comme Là-Bas » ou « le rire de Malika » sont autant de miroirs d’une Algérie d’hier et de celle d’aujourd’hui. C’est une conversation pleine de poésie qui éclaire un pays « mis à nu » pour retrouver la beauté et la vérité de l’histoire humaine comme l’ont raconté deux écrivains rebelles et indissociables : Kateb Yacine le maghrébin et Albert Camus l’africain. Un  recueil désencombré des idées toute faites pour parier sur un monde plus fraternel.

Ed. Bérénice.

Denise Laurens-Berge.

Georges Henriette : « L’escalier de Béni- Saf  » N°Inv.2224

C’est à travers les souvenirs de son enfance oranaise, qu’Henriette Georges nous parle du temps où toutes les communautés vivaient en paix. Elle décrit les modes de vie des trois communautés, les habits, les différents habitudes culinaires, les coutumes et les rites, les enterrements, les cérémonies et les superstitions de toutes sortes héritées des Perses, des Grecs, des Égyptiens ou des médecins arabes ou juifs du lointain Moyen-Âge, qui persistaient encore dans ce pays au carrefour culturel de l’Orient et de l’Occident. À noter au début du livre (pp 44-73) un très bon résumé sur 3000 ans d’histoire de l’Afrique du Nord.

Ed.Robert Laffont.

Michèle Lavallée.

Ci-dessous quelques uns des livres donnés par M. Sanchez et non encore analysés

  • Aballain : “La dernière harka” N°Inv.2271
  • Alibert : “Ballade pour un soldat perdu”
  • Alibert : “Le courage de ton ennemi” N°Inv.2293
  • Alibert : “L’escadron”
  • Anonyme : “50 documents oranais”
  • Anonyme : “O.A.S. parle”
  • Archambault : “Le jardin des Pieds-Noirs” N°Inv.2290
  • Audisio Gabriel : “L’Opéra fabuleux”
  • Bastien-Thiry Jean : “Sa vie, ses écrits. Témoignages”
  • Baussant Michèle : “Pieds-Noirs, mémoire d’exil” N°Inv.2309
  • Belvisi Armand : “L’attentat” N°Inv.2261
  • Bénalal : “D’autrefois…et d’antan”
  • Bendahan : “Blanche Sous les soleils qui ne brilleront plus”
  • Bensoussan Albert : “Frimalddjezar”