Bernardini-Soleillet Jean : « Cap sur Alger Toulon 25 mai 1830. » N°Inv.2355

L’auteur, historien de la marine, ayant travaillé sur les archives de Toulon, s’est intéressé à l’expédition d’Alger de 1830 de même qu’au bagne de Toulon et de façon générale aux galères (un autre ouvrage « Vogue la galère ! histoire des galères de l’Antiquité à 1748 »). Ici commence l’aventure d’une conquête « poursuivie avec détermination » et consommée cent trente-deux ans plus tard « après un insupportable drame ». Partant d’un tableau de la situation en Méditerranée et de la piraterie barbaresque, l’auteur expose les origines du conflit puis la décision d’intervenir dans la confusion et les oppositions, les préparatifs de l’expédition ensuite, le cœur de son sujet. L’ouvrage se termine au moment du départ : « La grande aventure africaine commençait ». L’ensemble est bien mené, le style en est vif et la lecture fort intéressante même pour des profanes.

Ed. de l’Atlanthrope, L ‘histoire retrouvée, 1980

AM Greminger.

Cazenave Élisabeth : « La décoration monumentale peinte et sculptée en Algérie, 1830-1962 » N°Inv.2179

L’ouvrage est sous-titré: Inventaire d’un patrimoine – Dictionnaire des artistes. Un travail fouillé, abondamment illustré qui présente de façon ordonnée les œuvres relevant de la « décoration monumentale » : la présentation historique d’abord, puis les pièces majeures dans leur élaboration et leur mise en place – sculpture puis peinture dans un ordre chronologique. Le dernier chapitre de cette première partie éclaire l’art « profond et humain » des artistes qui visent à toucher « dans la simplicité des sujets traités », leur universalité, et qui, dans les périodes les plus dures, opposent aux « totalitarismes de l’Europe » « l’équilibre grec et méditerranée ». La conclusion porte un regard peu complaisant sur l’art officiel de l’Algérie actuelle. La deuxième partie est formée du dictionnaire illustré des artistes. Au total un livre séduisant qui parlera à tous.

Ed. Abd-el-Tif, 2013

AM Greminger.

Maître Ribs Jacques : « Plaidoyer pour un million de victimes » N°Inv.2391

A l’heure où nous commémorons l’anniversaire de la fusillade de la Rue d’Isly ( 26 mars 1962 ), la lecture douloureuse de ce livre, publié en 1975, vient nous rappeler que près de 40 ans après les plaies ne sont toujours pas fermées et les comptes apurés. L’auteur, né à Alger en 1925, juriste bien connu, livre ici le récit d’un tragique abandon, dans le sang d’un côté de la Méditerranée, dans le mépris et même le rejet de l’autre. Le titre du premier chapitre donne le ton de l’ensemble : “Les rivages du désespoir”. L’auteur explore ces sombres rivages que nombre d’entre nous connaissent bien. Et nous nous disons que rien ne change vraiment, sinon en pire dans le ressassement d’une repentance exigée par les uns, docilement répétée par les autres, sans fin ni mesure.

Ed. Robert Laffont, 1975

AM Greminger.

Ducrocq Constance : « Mon bien cher Marcel » N°Inv.2390

Lettres de Constance Ducrocq à Marcel, son fils aîné, pendant les évènements d’Algérie 1954- 1962.

Marcel Ducrocq est né à Médéa. Pensionnaire au collège de cette ville d’Algérie puis élève des écoles de navigation de la Royal Air Force en Angleterre pendant la seconde guerre mondiale, étudiant à Nancy puis à Oxford, vice-consul à Kartoum au Soudan anglo-égyptien, Marcel est donc l’heureux destinataire des lettres quasi quotidiennes que sa mère lui adresse pendant toute la période de la guerre d’Algérie.

C’est un puissant témoignage d’une infinie délicatesse pour transcrire par des mots justes, émouvants, l’escalade de la sauvagerie incompréhensible pour beaucoup de français d’Algérie de l’époque. On découvre combien au travers d’anecdotes de la vie quotidienne, le pressentiment de la fm d’une époque de paix bouleversait nos vies.

Marcel Ducrocq est lui-même l’auteur d’un ouvrage que nous n’hésitons pas à vous recommander aux Éditions Latines( NeL) « Une œuvre fraternelle notre Algérie »  Lettre du Maréchal Juin. Préface de R.Abdesselam. (Député d’Alger-Banlieue). ( ED.collectifL’ ARBA )

D.Laurens-Berge.

« Itinéraires » Revue Mensuelle. Chroniques et Documents. Juin 1972. ( no 164 ).

« Dix ans qu’on est là 1962- 1972 » N°Inv.2351

Autant dire un journal d’opinion d’une intense et dramatique actualité ! Ce numéro est enrichi de témoignages, d’études géopolitiques et de messages pour ceux qui s’intéressent et souffrent encore de l’incompréhension de la population métropolitaine de l’époque à reconnaitre le véritable déchirement vécu par ceux qu’ils ont amalgamé comme “les méchants colonisateurs !”.

Lisez, faites lire, échangez, à partir de ces Études « Les problèmes psychologiques des transplantés » « Les Harkis encore assassinés » « Les disparus ».

A partir de ces Témoignages et Réflexions « Tant de choses détruites, intégrés ? Non » et ne ratez pas le Document : « La presse française et les pieds noirs »

D.Laurens- Berge.